Mon entreprise, mon université…

Mon entreprise, mon université…

Apparues aux Etat-Unis dans les années 50, les universités d’entreprises feront leur apparition en France dans les années 80. Depuis, de plus en plus d’entreprises françaises développent « leur » propre université, qui a pour but de mettre en œuvre les stratégies économiques, financières, technologiques, sociales et environnementales.

Ces universités d’entreprise ont également pour objectif, la transmission des valeurs de l’entreprise, le développement des talents et l’optimisation des performances globales de l’entreprise.

A quel public s’adressent- elles ? Et quel avantage pour le salarié ?

Les universités d’entreprise : pour qui ?

Tout d’abord une université d’entreprise est sans nul doute un lieu d’échanges, basé sur la responsabilisation de tous les participants. Elle offre à tous, la possibilité de progresser et de transmettre ses propres pratiques.

Mais le plus souvent, les formations administrées au sein d’une université d’entreprise, ciblent les cadres dirigeants, afin d’homogénéiser leur discours pour un maximum d’implication.

Ceci dit, il est de plus en plus fréquent que les salariés profitent de ces formations en fonction de leurs besoins mais aussi de ceux de l’entreprise, et ce, afin de diffuser une culture commune et de développer un sentiment d’appartenance, pour harmoniser les pratiques et surtout fidéliser les talents et les faire monter en compétence.

Salarié-Diplômé

Pour que ces formations soient diplômantes, des entreprises optent pour des partenariats avec des grandes écoles ou des Universités.

En effet, plus le salarié est gradé plus le prestige du partenariat est fondamental, parce qu’il vient valoriser la promesse déjà faite.

La mission de l’université d’entreprise permet au salarié de s’attacher à son entreprise et d’y faire carrière et donc d’évoluer, et c’est là que le bât blesse. Car pour l’employeur une formation ou même un diplôme ne rime pas toujours avec évolution au sein de l’entreprise, plusieurs critères rentrent en jeu, comme les qualités du concerné, ses compétences et sa capacité à évoluer, ainsi que le besoin concret au sein de la hiérarchie.

D’après des études récentes on peut compter plus de 4000 Universités d’entreprise à travers le monde et 70 en France. Les G20 ont engagé près de 400 milliards de dollars sur des problématiques liées à la formation en entreprise.

Il est à préciser qu’une journée de formation varie entre 2500 et 15.000 euro, en fonction du prestige de l’université ou de l’école qui l’anime !